Euroconte

 
samedi 23 septembre 2017C.M.L.O. ...» Service éducatif ...» Pour construire vos projetsConnexion
 Chercher

.
 La littérature orale comme outil d'apprentissage?

La littérature orale comme outil d'apprentissage?
L'enseignement de l'oral : lieu de paradoxes et de complexité?

Alors que l’'apprentissage de l'’écrit a vu se constituer depuis longtemps un corpus de situations ou d’'outils d'’enseignement, celui de l’'oral paraît échapper en grande partie à l’'école et renvoie à des pratiques quotidiennes extérieures au monde scolaire.
Les conditions matérielles de la classe permettent rarement d’'en faire un objet d’'enseignement explicite.
Pourtant l’'oral reste un lieu de discriminations et d’'inégalités.
En fait, l’'école propose des usages du langage plus ou moins distants des compétences et des pratiques mises en oeœuvre par les élèves dans la sphère privée : ces enfants n'’ont comme ressources langagières et linguistiques que celles qu’'il est légitime d’'employer dans la conversation familière.

- Le travail sur les récits de littérature orale est une étape qui aide les élèves quels qu’'ils soient, en leur donnant une trame sur laquelle tisser et construire leur propre parole dans une langue plus élaborée que celle qu'’ils ont coutume d’'utiliser (la syntaxe en est différente).

Par ailleurs, l'’échec scolaire est perceptible dans les relations des élèves à l’'écrit mais surtout dans leurs difficultés à comprendre la décontextualisation mise en œoeuvre à l’'école : une attitude de distanciation par rapport à ce qu’'on dit n'’a rien d’'évident pour eux. Ce qui est difficile dans un champs disciplinaire, c'’est moins le contenu que la possibilité de concevoir, donc de dire, l’'organisation structurée des objets de connaissances.

- Il s’'agirait de penser les situations d’'oral pour dépasser les usages communicatifs et expressifs. Certes, il est important que les élèves puissent se sentir à l’'aise dans un débat, sachent prendre la parole. Mais, il est tout aussi important de penser l’'oral comme un moment et un moyen d’'avancer dans la structuration des activités de connaissances, d’'élaboration. Le récit oral n’est pas qu’'une relation de faits : il implique un choix de ce qu’'on raconte, de ce qu’'on tait… Le temps du récit oral est un temps construit.
 
L'apprentissage de l'oralité : quelles conséquences pour l'accès à l'écrit de nos élèves?
Comment l’'appropriation du langage oral, des diverses formes d'’usages qu’'il permet, peut-elle jouer un rôle important dans l’'accès à la maîtrise des différentes utilisations de la langue écrite ?
On oppose oral et écrit. Ne faudrait-il pas plutôt opposer un pôle spontané et un pôle élaboré de la langue? Il y a en fait davantage de rapports formels entre récit oral et récit écrit qu'’entre oral narratif et oral conversationnel !

- Travailler sur la littérature orale permet de mobiliser un oral centré à la fois sur la communication et sur les relations que cet oral autorise avec les activités d’écriture sollicitées par l’'école
C'’est en cernant quelques priorités langue de l’'espace, de la causalité et du temps - qu’'on peut essayer de recadrer les apprentissages des élèves réputés en difficulté.
- Le travail d'’appropriation du récit oral passe par une mobilisation d'’images mentales, la création préalable d'’un monde intérieur qui va nourrir le récit; ce même travail est sollicité par l'’écriture d’'un texte.
- La parole étant «moitié à celui qui parle, moitié à celui qui écoute» (Montaigne), le récit oral demande une maîtrise des marques de l'’énonciation (présence ou effacement du « je », marque de l'’interlocution, notion de modalisation…). Cette maîtrise qu’'il est si difficile d’'obtenir des élèves à l’'écrit…

L’'oral, quel qu’'il soit, n'’est pas un sous produit de l’'écrit. Oral et écrit sont bien deux codes distincts. La littérature orale, en tant que «forme orale standardisée» utilise une syntaxe différente de celle du «parler» ordinaire et ses œoeuvres sont l’'objet d’'une transmission particulière qui implique une recréation continue, ce qui la rapproche de la littérature écrite. C’'est ce qui en fait un objet d'’enseignement particulièrement fructueux.
Geneviève Recors, enseignante de Lettres

 

    

  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    

Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
Quelques projets éducatifs (Archives)  |  Ressources du Service Educatif  |  Actions en cours  |  Actions 2014-2015  |  Le Petit Chaperon rouge  |  en collège
Copyright 2004-2010 CMLO