Euroconte

 
mardi 27 juin 2017ACCUEIL ...» CENTRE DE DOCUMENTATION ...» Vu, lu, entendu ...» Chansons du Mont LozèreConnexion
 Chercher

.

Claudette Castell, Nicole Coulomb, Les chansons du mont Lozère, co-édition Clair de Terre-CORDAE/ La Talvera, 640 pages, CD MP3 d’1h20, 2016. Postface de Jean-Noël Pelen. [1]

Le recueil de chansons du mont Lozère, co-édité par les associations Clair de Terre et CORDAE/ La Talvera, est le résultat de la réécriture d’une thèse de littérature soutenue en 1983 par Claudette Castell[2] et Nicole Coulomb[3].

Toutes deux habitaient à cette époque et depuis plusieurs années dans le hameau de L’Habitarelle d’Altier. Et parce qu’elles étaient convaincues que pour bien vivre dans un petit pays, il fallait en connaître les habitants, elles avaient écouté ceux de cette paroisse[4] pour en faire leur DEA. Sur la même période, elles avaient fait une enquête pour le Parc national des Cévennes sur le patrimoine archéologique[5] des habitants du mont Lozère.

Leur intérêt allait à la littérature orale, sa diversité faisant sa richesse. L’orientation donnée à leur recherche fut le résultat d’une rencontre, celle de Marcel et de Marinette Volpilière[6], agriculteurs et éleveurs du village de Valfournès. Ce furent eux et particulièrement Marinette dont le répertoire chansonnier semblait inépuisable qui leur fit choisir ce thème.

 

Pendant quatre ans, elles firent de nombreuses et belles rencontres, récoltant, dans ces moments de joie mais aussi de retenue, un corpus important et représentatif d’un lieu et d’un temps.

Après la soutenance de leur thèse, elles choisirent l’Education nationale. Ce n’est que récemment, en 2014, grâce aux encouragements et à l’implication de l’association Clair de Terre qu’elles décidèrent de reprendre leur manuscrit pour le transmettre à un large public.

Cette redécouverte d’un travail ancien dont les protagonistes avaient quasiment tous disparu a suscité de nouvelles rencontres avec les enfants ou les petits-enfants des témoins. L’accueil qui leur fut donné les a fortifiées dans la poursuite de l’écriture.

Elles avaient presque fini ce travail quand en août 2015, la vie fut enlevée à Claudette Castell dans une chute dans le torrent de la Gourdouze aux Hortals (Vialas) où elle avait acheté une maison.

Aujourd’hui, le livre va paraître et il sera un hommage à Clo puisque c’est ainsi qu’on l’appelait.

Il compte 391 chansons qui essayent de couvrir toute la diversité des genres : chants de l’enfance, chansons d’amour, complaintes, chants patriotiques, chants « paysans », refrains de danse…

Les chansons sont situées dans leur contexte de production et la parole des chanteurs et chanteuses est première dans le discours qu’ils tiennent et le jugement qu’ils portent sur les chansons.

Un CD accompagne le livre dont il suit le déroulement.

La période couverte par l’enquête et le souvenir des chanteurs s’étale de 1880 à 1950 environ faisant ainsi se côtoyer des chansons folkloriques et des chansons de la première moitié du XXe siècle que les auteures ont choisi de conserver comme témoins de la cohabitation, en un temps donné, de l’ancien et du nouveau.

Leur ambition principale a été de donner une image aussi fidèle que possible de la pratique chansonnière.

Par l’évocation de la société et de l’histoire dans laquelle il s’est développé,  ce corpus inédit fait entrer le lecteur dans la culture du petit pays que constitue le mont Lozère avec des constantes et des variations d’un point à l’autre de la montagne.

Étaient-ils heureux ces gens du mont Lozère quand ils chantaient sur les chemins, dans l’abri des maisons, dans l’amplitude des champs, sur la terre de la clède ou le banc du village ? Car s’il s’agit de chansons, il s’agit aussi de bonheur d’être au monde. Quand le chant était comme une évidence de laquelle on s’approchait dès l’enfance, et dont on gardait la pratique longuement dans l’âge adulte, le refrain aimé, la chanson mémorisée surgissaient spontanément pour le plaisir du chanteur, de la chanteuse, d’un groupe d’amis(es), d’une famille rassemblés. Alors oui, on pouvait parler de bonheur.

« Ainsi … ce recueil de chants peut-il être appréhendé selon divers angles. On peut y découvrir les œuvres. Chercher parmi elles celles qui nous paraissent les plus ouvragées... On peut y voir aussi, dans l’entrelacement des différentes versions et dans la diversité de leur état, le reflet d’une société vivante qui travaillait, au jour le jour, ces mêmes formes, avec les qualités, plus ou moins étendues de chaque interprète. Il faut y voir surtout le témoin d’un temps, d’une culture…Il y a une sorte de liberté dont il est témoigné ici » : c’est ainsi que Jean-Noël Pelen parle de ce recueil dans sa postface.

 


[1]. Cet ouvrage peut être commandé à : Association Clair de Terre. Chez Nicole Coulomb. 111, chemin de Saint-Mitre à Four de Buze. 13014 Marseille (Prix 20 € + 8 € de frais d’envoi).

[2]. Claudette Castell était originaire de Marseille et amoureuse du mont Lozère et de ses environs.

[3]. Nicole Coulomb est née à Villefort et attachée à Marseille où son travail l’a appelée.

[4]. Castell Claudette, Coulomb Nicole, Une approche de la tradition orale dans la paroisse de L’Habitarelle (Altier), mémoire de DEA dactylographié, Aix-en-Provence, 1978.

[5]. Castell Claudette, Coulomb Nicole, L’histoire et le patrimoine archéologique dans la culture orale des habitants du mont Lozère, rapport dactylographié, P.N.C., Florac, 1981

[6]. Coulomb Nicole, Marcel et Marinette Volpilière, Contes et chansons populaires du mont Lozère, Aureille/Gaillac, Clair de Terre/GEMP-La Talvera, 1994 (deux cassettes et livret)

Coulomb Nicole, Castell Claudette, La barque qui allait sur l’eau et sur la terre, Marcel Volpilière, un conteur du mont Lozère, GARAE/HESIODE, Carcassonne, 1986 

  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
  

Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
Chansons du Mont Lozère
Copyright 2004-2010 CMLO