Euroconte

 
mercredi 19 juin 2019Anthropologie de la communication orale ...» La littérature orale ...» ANCRAGES CULTURELS ...» EUROPE ...» France ...» MayotteConnexion
 Chercher

.
Mayotte
 Bibliographie.Réduire

Attoumani Nassur. Contes traditionnels de Mayotte : Nos ancêtres... Les menteurs. L'Harmattan. 2003.

Gueunier Noël. La tradition du conte de langue malgache à Mayotte (Comores). Thèse pour le doctorat d'Etat és Lettres. Université de Paris VII. 1985.
  

  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    

Mayotte est une des quatre îles qui constituent les Comores, dans l'Ouest de l'Océan Indien.
On y parle deux langues à Mayotte : une langue bantu, le comorien, dans un dialecte appelé shimaore, qui est très proche de ceux des trois autres îles des Comores, et une langue austronésienne, le malgache, dans un dialecte appelé Kibosy (Kibushi), qui se rattache aux dialecte du nord de Madagascar. Un tiers environ des habitants de l'île, les Mahorais, parle ce dialecte malgache. La carte linguistique de l'île se présente comme une mosaïque : il n'y a pas à Mayotte deux zones continues, qui seraient une zone de langue malgache et une zone de langue comorienne, mais plutôt des villages de langue malgache éparpillés au milieu de villages de langue comorienne.
Comme dans toute société à tradition orale, où seule la parole des anciens permet de transmettre les us et les coutumes, les mythes, les légendes et les contes locaux, Mayotte n'a pas failli à cette règle. Ce recueil de contes se veut donc un trait d'union entre l'enseignement traditionnel et moderne.

Contes de langue malgache

Le Mariage dans les contes malgaches de Mayotte.
Le mariage est souvent traité dans le variantes de contes. C'est un des thèmes le plus populaire. << Passage indispensable, le mariage est aussi un risque, et même un grand danger : c'est une alliance bien fragile, bien rarement fondée sur une entière confiance en cet étranger (cette étrangère) qu'on épouse. Dans le contes, l'époux est un ogre, un djinn, un animal, tout hérissé de poils, plumes, cornes, dets et queues, et il parle une langue bizarre, ogresque... qui n'est bien souvent qu'une légère déformation du parler du village voisin. Il ne faut pas aller les chercher bien loin, ces ogres, ces djinns si dangereux et si familiers! Rarement d'ailleurs,dans le conte, ce premier mariage une fois rompu sera remplacé par un second, pleinement satisfaisant: il suffit pour que nous ayons un happy end, de voir la victime sauvée et rendue à sa famille de naissance, à la maisonnée de ses "mère et  père", comme on dit à Mayotte.
Alors que l'époux est presque toujours présenté sous les traits négatifs, il est vrai que l'épouse, elle, peut être ogresse, certes, mais aussi ondine merveilleuse, ou femme  "parfaite", bénéfique, mais les mariages n'en sont pas moins instables pour autant.

Les rois érodés
Si tout ce qui concerne le mariage a pris dans le conte mahorais une énorme importance, les mythes de souveraineté, qui sont centraux dans la thématique des contes de Madagascar, par exemple, (P. Ottino; P. Beaujard), semblent par contre avoir été comme érodés dans la tradition mahoraise. On peut certes en reconnaître les thèmes, mais atténués, adaptés à une société où les questions de hiérarchie politique traditionnelle ont perdu beaucoup de leur pertinence. Les "rois" n'intéressent plus guère (alors que, notons-le bien, les ogres, sont toujours bien présents...), dans une société plus ou moins arbitraire d'une autorité étrangère. Ces rois du temps jadis, malgré les formules d'ouverture où ils sont toujours rituellement mentionnés, n'intéressent plus, à moins que leurs figures ne deviennent - métamorphose à vrai dire peu surprenante - de simples caricatures des puissants du jour, fonctionnaires coloniaux ou notables politiciens locaux. Dans tel conte, le "roi" ressemble plutôt à une sorte de chef de district ou de préfet, dans tel autre à une sorte de trésorier-payeur. Tel autre encore peut définir ainsi la nature de son pouvoir :

"A partir d'aujourd'hui, c'est toi le roi de ce village. Toute chose que tu voudras faire, tu le fera. Tu peux voler, il n'y a personne qui te fera des ennuis".

On voit pointer là l'expression de la contestation sociale sous la forme d'une satire désabusée : il est de la nature du pouvoir d'être corrompu. 

D'après la présentation de thèse de NoëlGueunier In Cahiers de littérature orale N°20 1986.
Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
Alsace   |  Île-de-France   |  Bourgogne   |  Aquitaine  |  Auvergne  |  Bretagne   |  Centre  |  Champagne Ardenne  |  Corse  |  Franche Comté  |  Guadeloupe  |  Guyane  |  Languedoc-Roussillon  |  Limousin  |  Lorraine  |  Martinique  |  Mayotte  |  Midi-Pyrénées  |  Nord-Pas-de-Calais  |  Basse-Normandie   |  Haute-Normandie  |  Pays de loire   |  Picardie  |  Poitou-Charentes  |  Provence-Alpes-Côte d'Azur  |  La Réunion  |  Rhône-Alpes
Copyright 2004-2019 CMLO