Euroconte

 
mercredi 18 septembre 2019Anthropologie de la communication orale ...» La littérature orale ...» ANCRAGES CULTURELS ...» EUROPE ...» France ...» Nord-Pas-de-CalaisConnexion
 Chercher

.
  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    


Contribution d'Arnold Van Gennep à la revue Folklore Français T1 N°1 p 74

A propos de Deux communes de L 'Artois. Ecurie et Rolincourt.
C'est un fait digne de remarque que dans aucun des villages cités on ne racontait d'histoire, soit contes de fées proprement dits, soit conte facétieux. Pour amorcer l'enquête, j'ai conté moi-même plusieurs thèmes, empruntés à des recueils picards ou flamands, sans jamais obtenir autre chose que 'affirmation d'ignorance complète.
Pourtant, après avoir publié dans le "Mercure de France", puis dans le troisième volume de mes "religions, moeurs et légendes" les matériaux que j'avais recueillis dans la région de Bonneville (Haute-Savoie), je reçus une lettre de M. Marius Hanot, datée du 2 Juillet 1912, qui disait :
"Il vous peut-être utile de savoir que les "galéjades" citées page 148 et 149 se disent régulièrement dans le Pas-de-Calais, dans la région entre Saint-Pol et Boulogne-sur-Mer". Il s'agit: 1° des pêcheurs de lune (dans un seau rempli d'eau); 2° du champ de lin en fleur que les villageois prennent pour la mer; 3° de la citrouille qu'on vend au paysan pour un oeuf de jument; la version artésienne diffère de la savoyarde seulement en ce que l'homme laisse tomber la citrouille sur la route". Mais mes informateurs m'ont déclaré que les gens du Ternois sont une population particulière, très différente de celle de l'Artois proprement dit.
D'autre part, Henru Carnoy a publié trois contes de l'Artois à thème merveilleux (type des objets magiques), tous trois de Thièvre(1); Cette localité du canton de Pas est située à l'extrême-sud du département (du côté de Doullens) et appartient, me dit-on, comme langue et moeurs, à la Picardie plus qu'à l'Artois.
Faudrait-il en conclure que l'Artois central ignore et a toujours ignoré les contes merveilleux et même les contes facétieux?

Légendes

Le père de mon informatrice principale, Mme L... est, originaire de Saint-Laurent, près d'Arras; il n'admettait pas qu'on jetât des coquilles d'oeufs dans le feu (2) parce que disait-il qu'à Gochin l'gal n'ya gré accagnéye, qu'à Gauchin-le-Gal (à 18 km, de Béthune) il y a un grés enchaîné. Allusion faite (qui paraît-il aurait étonné les soldats passant par là pendant la guerre) que près de cette localité il y a (ou avait) un bloc de grès en pleins champs entouré d'une énorme chaîne fermée d'un gros cadenas. Aux questions, les gens du pays répondaient qu'autrefois cette pierre avait coutume de venir la nuit frapper aux portes des maisons; et que pour empêcher de se promener ainsi, on l'avait enchaînée (3).
Gauchin-le-Gal est célèbre par un menhir; dans la commune voisine de Fresnicourt, il y a un dolmen; peut-être s'agit-il de l'un ou l'autre de ces monuments mégalithiques; le fait intéressant est que la légende soit venue jusqu'aux portes d'Arras.
A Ecurie il y avait, voici  une cinquantaine d'années, une maison dans laquelle certaines nuits tout se mettait en mouvement, les couteaux s'aiguisaient tout seuls et le cassoir (grand couteau à fendre l'échine aux cochons) se mettait à faire du hachis.
A Ecurie il y avait anciennement une abbaye; la mère de mon informatrice habitait le terrain où était autrefois la forge. On dit qu'un souterrain réunissait cette abbaye à Roclincourt d'un côté et au Labyrinthe de l'autre, ou même aussi à Arras
Pour aller à d'Ecurie à Mont-Saint-Eloi, il faut redescendre à Saint-Aubin et de là aller à Maroeuil pour prendre la chaussée Brunehaut; c'est une route qui monte et descend tout le temps et c'est pour cette raison qu'on l'avait fait prendre au cheval "qui trainaît la Brunehaut attachée à sa queue".



(1) H Carnoy. Contes français, Paris, 1885, pp 163, 179, 185.
(2) M^me observance dans la Bresse Louhannaise, L Guillemaut, Les mois de l'Année, Louhans, 1907, p 221; la croyance est déjà signalée par J-B Thiers, Traité des superstitions, éd de 1679 p 244.
(3) Cette légende n'est pas signalée par Sébillot, Folklore de France T1.
Catalogue doc du cmlo
Faites votre propre recherche !
buy movies
Alsace   |  Île-de-France   |  Bourgogne   |  Aquitaine  |  Auvergne  |  Bretagne   |  Centre  |  Champagne Ardenne  |  Corse  |  Franche Comté  |  Guadeloupe  |  Guyane  |  Languedoc-Roussillon  |  Limousin  |  Lorraine  |  Martinique  |  Mayotte  |  Midi-Pyrénées  |  Nord-Pas-de-Calais  |  Basse-Normandie   |  Haute-Normandie  |  Pays de loire   |  Picardie  |  Poitou-Charentes  |  Provence-Alpes-Côte d'Azur  |  La Réunion  |  Rhône-Alpes
Copyright 2004-2019 CMLO