Euroconte

 
mardi 27 juin 2017Anthropologie de la communication orale ...» La littérature orale ...» Dictionnaire de la littérature orale ...» NC.AConnexion
 Chercher

.
A
A
A
A
A
Hansel et Gretel
Ha et Gr
Illustration de Carl Offerdinger.
 ARéduire

Abandon.

Un thème que l'on retrouve souvent dans les contes. Un des récits les plus connus pour ce thème est celui du Petit Poucet (AT 327) conte lui-même proche de Hansel et Gretel et de Frérot et soeurette. Le conte Nennillo et Nennella (ou Poucet et Poucette selon les traductions) se retrouve aussi dans le Pentamérone de Giambatista Basile.

Bib.

Nennillo et Nennella. Giambatista Basile (Lire)
Fréro et soeurette. Les frères Grimm (Lire) Le texte 
Hansel et Gretel. Les frères Grimm (Lire) Le texte
Le Petit Poucet. Charles Perrault (Lire). Le texte.

Abeille.
L'abeille est  un insecte présent dans de nombreux récits de la tradition populaire. On le retrouve dans les mythes, les légendes, dans des contes populaires ou littéraires, mais aussi dans de nombreuses croyances.
Tradition de l'Orne.
 Il n'y a pas longtemps encore, dans le pays percheron, l'on croyait absolument nécessaire, lorsqu'un propriétaire de ruches mourait, d'attacher un crêpe noir à ses ruches. On les frappait ensuite doucement du doigt, en disant ces mots aux abeilles : "Belles, votre maître est mort". L'omission de cette formalité aurait entraîné le trépas des mouches à miel, ou, tout au moins, leur disparition. (Sources Mélusine 1878)

Conte littéraire. Abeille est un conte d'Anatole France, d'abord publié en 1882 dans une revue, puis en 1889 dans un recueil de nouvelles, Balthasar

Bib
Montelle Edith. Babils d'abeille. Edition Slatkine 2007.
Tétart Gilles. Le sang des fleurs. Une Anthropologie de l'abeille et du miel. Ed. Odile Jacob 2004.

Site
Abeille A.France.   La reine des abeilles Grimm  Mythologie   Aristée    Basque. Erle   Roumanie


Actant

Tout élément dans un récit de littérature orale qui agit et influence l'histoire.

Les actants désignent les rôles fondamentaux et abstraits en tant qu’ils sont susceptibles de fonctions spécifiques, déterminées dans une structure actantielle oppositive : sujet (héros)/objet ; destinateur/destinataire ; adjuvant/opposant. L’actant ne désigne donc pas uniquement le héros. Il  peut être aussi un simple objet , tel le masque ou le costume de l’acteur ou un phénomène  complexe, tel un état psychologique ou un épanchement lyrique. Enfin, l'actant peut aussi désigner un collectif. Par exemple : « les Trois mousquetaires», ou encore « Tintin et Milou» dans la série d'albums de bandes dessinées d’Hergé. Il peut aussi arriver qu'un personnage ait un rôle qui ne corresponde à aucun état proprement actantiel dans le récit ; il s'agit alors d'un personnage à l'état pur.    

Sites       Wikipédia.     Les actants de Propp       Articles plus complet.

Actions

Dans les contes et autres récits de la littérature orale, les actions sont importantes. Au delà de donner sens au récit en général, elles permettent aussi de mieux connaître le personnage. En effet celui-ci est peu décrit dans les contes de tradition et le talent des conteurs consiste à nous le faire imaginer (recomposer) dans les actes qu'il exécute. De cette façon, chacun se le représente en fonction de son imaginaire singulier.


Aèdes

Un aède (en grec ancien ἀοιδός / aoidós, du verbe ᾄδω / áidô, « chanter ») est, en Grèce antique, un artiste qui chante des épopées en s'accompagnant d'un instrument de musique, la phorminx, s'apparentant au sitar. Il se distingue du rhapsode, plus tardif, en ce qu'il compose ses propres œuvres. De ce fait, il est l'équivalent d'un barde celte. Le plus célèbre des aèdes est Homère.

Bib.


Affect
En général, le conteur évite de trop jouer les affects de ses personnage. Il tente plutôt de les faire déduire et ressentir par l'auditoire en évoquant ou en suggérant des situations. Son rôle est celui du témoin et, en tant que tel, il ne peut entrer dans le personnage. Il décrira donc chaque fois que possible une attitude permettant de recomposer un affect plutôt que de jouer cet affect. 
L'affect qui restera le plus juste sera celui du conteur témoin face aux évènements et pas obligatoirement celui du personnage. Une fois de plus ce travail complexe permet à l'auditeur de recomposer dans sa mémoire des affects comparables et donc de se mettre en situation de remémoration affective. Cette attitude permet à chacun de faire résonner le récit avec son parcours singulier.

Allaitement.
Biblio.
Le motif de l'allaitement masculin dans la tradition orale européenne. par Roberto Lionetti. In Cahiers de littérature orale N°18, 1985 p37

 Âme.

Le corps sans âme est un type de conte classifié dans la "classification internationale "Aarne et Thompson" en T302. De nombreuses versions de ce conte existent dans le répertoire français mais aussi dans de nombreux autres pays.

Bib.

Site.  
Une légende bretonne  Légende du pays Gallo  Conte normand

Ancêtre.

Androgyne.
Un ou une androgyne est un être humain dont l'apparence ne permet pas de savoir à quel sexe ou genre il/elle appartient. Le terme vient du grec ancien anèr (andros au génitif), homme, et gunè, femme. Le terme est aussi revendiqué par certaines personnes qui ont une identité de genre ni tout-à-fait masculine ni tout-à-fait féminine, quelle que soit leur apparence physique. Quand une personne présente des caractéristiques sexuelles ambiguës, on parle plutôt d'intersexuation. Ce terme a servi à caractériser des êtres humains ambigus, mais peut aussi renvoyer à une figure religieuse ou mythique (Wikipédia). 

Bib.
Site.
Wikipédia
Audiovisuel. Discours d'Aristophane. Platon : Le Banquet.

Âne.
L'âne est un animal que l'on retrouve fréquemment dans les contes, les fables et bien d'autres genres de la littérature orale. En France au Moyen-Âge, il bénéficie d'une réputation très contrastée et, dans l'ensemble, plutôt négative.
Les gens peu fortunés et certains ecclésiastiques ayant fait vœu d'humilité (moines ou ermites) s’en servent comme d’une monture ou pour certains travaux paysans. Cependant, les hommes d'église d'une certaine importance, comme les évêques, choisiront toujours le cheval, symbole de leur puissance temporelle. De même, ce dernier étant la monture guerrière par excellence, il est inconcevable pour un noble d'utiliser un âne. Il en serait déshonoré. L'âne est en effet étroitement lié à des notions telles que l’ignorance, l’entêtement et la lubricité. Pour cette raison, il est d’usage lors de certains charivaris de l’utiliser pour promener la personne moquée à la vue de tous, par exemple un mari trompé ou battu. Pourtant, l’âne est aussi très lié à la vie du Christ. Avec le bœuf, il réchauffe l’enfant Jésus dans la crèche. Lors de la fuite en Égypte, une ânesse porte la Vierge et l’enfant. Et enfin, c’est toujours sur une ânesse suivie d’un ânon que le Christ entre dans Jérusalem. L’âne sera donc essentiellement représenté sous cet aspect dans l’iconographie religieuse médiévale. Cette conception de l'âne a aussi beaucoup influencé les récits de la littérature orale.

Anecdote.
Du Grec a privatif, et ecdotos, publié
Mot qui signifie inédit secret, et par lequel on désigne le récit court et intéressant d'un évènement connu ou non, d'un trait remarquable ou spirituel. Le conte peut très vite, si l'on n'y prend garde devenir une anecdote ou anecdotique.
 Animaux

Anonyme

Anthropologie.

Anthropogonie

Anthropophagie

Appareil critique.

Archaïsme

Archétype


Artisanat

Askeladden.
Le personnage l'Askeladen, classique dans toute la littérature populaire norvégienne, est le type même de héros méconnu; une première approche du personnage nous montre un garçon jeune, en butte aux sarcasmes de ses frères aînés, repoussé comme bon à rien. C'est par son intelligence fine et sa ruse qu'Askeladden construit son destin et le change. (Claire Vilgard CLO. 1980)

Bib.
Vilgard Claire. "Askeladen, c'est le conte populaire" In Cahiers de littérature orale N°7. 1980 P.117 CMLO
    

  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
  

Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
Dictionnaire de la mythologie
Copyright 2004-2010 CMLO