Euroconte

 
jeudi 21 septembre 2017Anthropologie de la communication orale ...» La littérature orale ...» L'Histoire de la littérature orale ...» Les nouveaux conteurs ...» L'art du conteurConnexion
 Chercher

.
 Conter, un art ?Réduire

Titre emprunté à Michel Hindenoch


Conter, est-il un art ? se demandent certaines personnes. Pour d'autres, seul l'art du conte peut sauver le conte. D'autres encore affirment que l'avenir du conte est sur scène mais certains prétendent que la scène tue l'art du conte. et chacun invente sa forme, propose une définition de cet art, entre en polémique. Bref, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'art du conte est en débat.

Ces polémiques  témoignent avant tout de la vitalité et de l'intérêt que l'on porte encore à la narration, mais aussi de toute l'ambiguïté que génère cette expression.

Ce qui me semble le plus porteur de troubles c'est que l'on tente trop souvent de comparer l'expression narrative contemporaine à l'expression narrative des conteurs traditionnels. Il y a bien entendu une légitimité à cette comparaison, mais elle à ses limites qu'il faut clarifier.

Le conteur traditionnel était, la plupart du temps, un conteur de terroir. Il transmettait son répertoire à un auditoire en grande partie identifié  dont, la plupart des composantes, connaissait déjà le conte, partageait les mêmes références toponymiques, des représentations communes... Son art était donc avant tout un art de la transmission. La concurrence aux veillées dans lesquelles il se produisait était quasiment nulle (il était parfois le seul palliatif à l'ennuie des longues veillées d'hiver ou des travaux répétitifs).
Le monde contemporain se confronte à d'autres réalité. L'auditoire est un groupe d'individus non identifiés,  d'origines sociales et culturelles diverses, qui se nourrissent d'une information provenant de la terre entière....
Le conteur d'aujourd'hui, même s'il fait résonner les valeurs territoriales, tend avant tout à rechercher dans sa prestation  l'universel et à prendre en charge la réalité de son époque. Le conte devient alors non plus un référent de valorisation territorial mais plutôt un témoin de l'archétype humain. Il ne dit pas ce que l'homme est, mais ce qu'il a toujours été.

Ce phénomène est important à prendre en compte mais ne résout pas toutes les questions qui se posent dès qu'on se penche sur l'art du conte.

A suivre.
Ce texte et une réflexion menée par Marc Aubaret. Il ne prétend en aucune façon énoncer un vérité définitive. Il est ouvert au débat. vos remarques et vos réflexions seront les bien-venues pour alimenter cette rubrique
    

  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    

Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
.
.
.
.
.
.
.

artduc 1
.
.
.
.
MH1
L'art du conteur
Copyright 2004-2010 CMLO