Euroconte

 
mardi 24 octobre 2017C.M.L.O. ...» Formations ...» Collecte des mémoires oralesConnexion
 Chercher

.


Année de création : 2006

Nb total de stagiaires formés : 224

 Formation à la collecte

   Formation à la collecte de mémoires orales

Maximum 10 stagiaires
3 semaines de formation (105 heures 3x35 heures)

  

Aujourd'hui, de nombreuses personnes sensibilisées à la mémoire collective ou familiale souhaitent sauvegarder des paroles ou des objets témoins d'une vie, d'une période, d'un événement ou d'une identité culturelle. Cette intention est louable et ce travail peut s'avérer nécessaire. Mais pour que ces collectes deviennent réellement utiles, qu'elles soient considérées comme une archive exploitable par les chercheurs dans le présent et dans l'avenir, elles doivent répondre à certaines qualités que la passion oublie parfois.
De plus, certains types de collectes, comme les récits de vie, peuvent réveiller, chez les informateurs, une mémoire douloureuse qu'il faut avoir appris, soit à éviter, soit à gérer. À cette règle de déontologie s'en ajoutent d'autres qui, une fois respectées, évitent bien des déceptions.
Cette formation se propose donc, au-delà des techniques, de vous amener les bases essentielles à la réalisation d'une collecte de mémoires orales.


Dates
Du lundi 5 au vendredi 9 mars 2018 : Préparation d'une collecte 
Du lundi 14 au vendredi 18 mai 2018 : La collecte proprement dite
Du lundi 1er au vendredi 5 octobre 2018 : Analyse et restitution


PROGRAMME

 
Préparation d'une collecte


Déterminer et préciser un sujet de collecte

Toute collecte doit se restreindre à un sujet, et ce sujet doit être déterminé avant de commencer le travail de terrain. Ce sujet (souvent appelé problématique) est parfois trop négligé. Le premier jour sera donc consacré à l’élaboration dans les règles de l’art des sujets de chacun des stagiaires.

Mise en relation du sujet de collecte avec un territoire
Un sujet ne peut être mis en collecte qu'en relation avec un territoire déterminé. La connaissance nécessaire de ce territoire est variable selon les sujets. La deuxième journée de formation, au travers d'exemples et de cas pratiques, propose de fixer les règles qui permettent de cadrer la relation territoire et problématique.

Création d'une grille de collecte.

La grille d'entretien n'est pas obligatoirement une liste de questions à lire en présence de l'informateur, mais plutôt un outil qui permet de repérer des logiques déductives efficaces pour amener l'informateur dans une mémoire profonde (et pas trop préformatée). Au cours de cette journée, chaque stagiaire devra élaborer une grille en relation avec sa problématique.

Les techniques d''entretien
Plusieurs techniques d'entretien peuvent s'appliquer en fonction de situations ou des sujets de collectes. Au cours de cette 4ème journée, les stagiaires les découvriront et s'exerceront à les pratiquer.

Repérages sur le territoire et première prise de contact
Enrichis des divers apports, les stagiaires prendront contact avec le territoire proposé (bassin alésien) et commenceront à se familiariser avec ses caractéristiques. Il sera aussi question du carnet de terrain et de son utilité.

 

 

La collecte proprement dite


La formation de cette deuxième semaine se répartira entre un travail pratique et un travail théorique. Le CMLO présentera aux participants des informateurs pouvant nourrir les sujets choisis. Les stagiaires devront mettre en application les éléments théoriques acquis lors de la première semaine de formation. Les résultats de collecte seront décryptés et un début d'analyse sera exécuté.

1er jour
Matin : Collecte               
Après-midi : Analyse des premiers entretiens et technique de décryptage
Mise en pratique des savoirs théoriques, retour du formateur, première notion de décryptage.

2ème jour
Matin : Rectification ou élaboration de nouvelles grilles de collecte           
Après-midi : Collecte
Ce sera le moment de rectifier la grille de collecte en fonction de questions à préciser ou à développer, de questions à reformuler car non comprises par l'informateur. Une fois ces quelques précisions effectuées, retour sur le terrain.

3ème jour
Matin : Analyse et décryptage des entretiens de la veille
Après-midi : Mise en relation du décryptage avec le carnet de terrain
Repérage de l'importance des éléments contextuels. À quoi sert le carnet de terrain ? Comment l'exploiter dans les analyses ? Comment les entretiens permettent-ils d'affiner de mieux en mieux le sujet choisi ?

4ème jour
Matin : Collecte                           
Après-midi : Collecte
Toute une journée pour avancer les collectes en tenant compte des remarques du formateur et des avancées théoriques. Préparation de matériaux pour la session du mois d'octobre.

5ème jour  : Critiques des collectes réalisées durant la semaine. Bilan intermédiaire de la formation. Consignes de travail pour la troisième semaine.

 

Analyse et restitution
 

1er jour  : Analyse générale des décryptages réalisés entre les deux sessions.

2ème jour : Comment mettre en relation les décryptages et les premières analyses avec d'autres études sur des sujets similaires ou proches ? Quelles conclusions en tirer ?

3ème jour : Prolongement du travail de la veille puis début de réflexion sur les restitutions possibles du matériel.

4ème jour : Comment restituer le matériel de collecte ? (Expositions, Livres, Films, Spectacles)

5ème jour : La conservation du matériel de collecte. Comment préparer son matériel pour la conservation ? Bilan général des trois semaines de formation.

 

    

  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    

Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
 Pour quel public ?

La mémoire orale vivante est précieuse mais éphémère. La vie de chaque humain est une expérience riche et unique, mais cette expérience ne prend sa pleine valeur que si elle est transmise et rendue lisible pour d’autres dans l’espace et le temps. Recoupée avec d’autres sources (écrites ou orales) elle nourrit la connaissance de l’humain.

Collecter cette mémoire demande de la méthode : que faut-il capter ? Comment ne pas se perdre et perdre celui qui se confie à nous ? Comment éviter de l’influencer  par nos propres représentations ? Comment retransmettre fidèlement cette mémoire recueillie? ...
Toutes ces questions, et beaucoup d’autres encore se sont posées à tous ceux qui depuis plus d’un siècle ont tenté de structurer cette collecte de mémoire. Qu’ils soient ethnographes, ethnologues, anthropologues, sociologues, psychologues…, ils se sont tous rendus à l’évidence que ce n’était pas chose facile.

La formation proposée par le CMLO a pour objectif de transmettre les outils nécessaires à l’organisation, à la réalisation et à la transmission d’une collecte de mémoire orale. Elle s’appuie sur des études réalisées en sciences humaines et surtout sur une solide expérience des formateurs dans ce domaine.
Elle est ouverte à tous ceux qui souhaitent participer, de façon professionnelle ou amateur, à enrichir les fonds de mémoires orales.
    

 Formatreurs

Marc Aubaret : Après des études d’ethnologie, Marc Aubaret se consacre à des projets culturels. Coorganisateur du Festival Cinéma et des Ateliers Cinéma d’Alès, il travaille de 1988 à 1990 avec Henri Gougaud et Jean-Pierre Chabrol pour le festival “Paroles d’Alès”. En 1990, J.P. Chabrol lui confie la direction du festival, rôle qu’il assure jusqu’en 1993. En 1994, il fonde l’ACIEM qui devient quatre ans plus tard le Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO). Aujourd’hui directeur de ce centre, il développe un pôle de ressources interdisciplinaires autour de la littérature orale.

Ambre Fiori : Responsable de projet culturel et patrimonial du CMLO


-Technique : Le CMLO fournit aux stagiaires le matériel de prise de son et les fongibles nécessaires aux enregistrements. Il met à leur disposition le fonds documentaire du Centre et favorise les relations avec les informateurs sur le territoire alésien où se réaliseront les entretiens.

 

  

 Tarif

- Coût de la formation :
  975 dans le cadre d'un financement individuel
 1 560 €  dans le cadre d'un plan de formation pris en charge par l'employeur.
Devis sur demande.
 
Adhésion individuel : 30€

- Arrhes chèque de 325€, à l'ordre du CMLO. Les arrhes restent acquises en cas de désistement de votre part moins de 15 jours francs avant le début du stage.
* Prévoir hébergement et repas

    

 Infos pratiques

- LieuCMLO - 15 quai Boissier de Sauvages - 30100 ALES
- Horaires :
9h30-12h30 – 14h00-18h00
- Durée :
105 heures

**Important : 
Seules les personnes qui ont participé à la 1ère semaine ont accès aux 2ème et 3ème semaines .

    

Formations externes  |  Conter en secteur protégé®  |  Contes et trames  |  Approche Anthropologique du conte merveilleux  |  Conter le Merveilleux par Pascal Quéré / Juillet  |  Formation de Formateur  |  Le conteur et l'hypnose  |  Formation de base  |  Initiations  |  Randonnée contée  |  Collecte des mémoires orales  |  Littérature orale et lutte contre l'illettrisme  |  Atelier de composition orale  |  Contes de femmes et femmes de contes  |  Conter aux très jeunes enfants  |  La voix du conteur
Copyright 2004-2010 CMLO