Euroconte

 
mardi 24 avril 2018C.M.L.O. ...» Formations ...» Formation de base ...» Programme 1ère année ...» Les formateurs 1ère annéeConnexion
 Chercher

.
  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    

Formateurs 2013-2014

Les formateurs 2013-2014 :

Les fondamentaux de la littérature orale : Marc Aubaret
Après des études d’ethnologie, Marc Aubaret se consacre à des projets culturels. Coorganisateur du Festival Cinéma et des Ateliers Cinéma d’Alès, il travaille de 1988 à 1990 avec Henri Gougaud et Jean-Pierre Chabrol pour le festival “Paroles d’Alès”. En 1990, J.P. Chabrol lui confie la direction du festival, rôle qu’il assure jusqu’en 1993. En 1994, il fonde l’ACIEM qui devient quatre ans plus tard le Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO). Aujourd’hui directeur de ce centre, il développe un pôle de ressources interdisciplinaires autour de la littérature orale.

La mythologie : Claudie Obin
Professeur de mathématiques pendant 20 ans, Claudie Obin a découvert le conte pendant un congé maladie et depuis, ne l’a plus quitté. Elle a beaucoup voyagé dans la forêt du conte merveilleux, mais a accompli ses exploits en enregistrant trois très beaux coffrets de CD sur les mythologies grecques. Elle parcourt et raconte aussi avec succès les différentes mythologies du monde (Inde, Chine,...), l’épopée de Gilgamesh.

L'épopée : Jihad Darwiche
Jihad Darwiche est né en 1951 à Marwaniyé, un petit village du Sud-Liban. Son enfance a été bercée par les contes, la poésie et les récits traditionnels de l'Orient que racontaient sa mère et les femmes du quartier.
En 1961, il habite la vieille ville de Saïda, où la tradition du conte est encore vivace. Dans les ruelles étroites, les voisins passent leurs matinées à discuter d'une fenêtre à l'autre et à se raconter les rêves de la nuit (de vrais contes de fées) en buvant le café à la cardamome...
Après avoir étudié successivement à Beyrouth puis à Montpellier, Jihad devient journaliste, métier qu'il exercera de 1975 à 1983. Cette année-là, il rejoint la France où il est d'abord professeur d'arabe avant de devenir conteur en 1984. Depuis, il anime des veillées de contes où s'entremêlent le merveilleux des Milles et Une Nuits, la sagesse et le sourire. Il intervient également dans les bibliothèques, écoles ou prisons. Autant de lieux où il anime des ateliers d'écriture, de création ainsi que des stages de formation à l'art du conte.

La légende : Alain Le Goff
Plongé en pleine jeunesse dans les mythologies grecques et latines, quelques années enseignant en lettres classiques, il a ensuite vagabondé dans le monde, construit sa maison...
Au bout du chemin, l’alliance de la parole et de la main l’ont fait conteur : celui qui raconte autant avec ses mains qu’avec sa langue. C’est avec ses propres mots, ses propres images, ses propres rythmes qu’Alain Le Goff, depuis une vingtaine d’années, parle de ce qui l’entoure.

Le conte merveilleux : Catherine Zarcate
Après des études de psychologie, et après avoir assuré un atelier de contes dans un lieu de la mouvance antipsychiatrique, Catherine Zarcate raconte depuis 1979. Elle ne craint pas de plonger sans retenue dans des répertoires gigantesques tels que les “1001 Nuits”, “l’épopée d’Antar”, “Salomon et la reine de Saba”. Elle écrit aussi plusieurs spectacles “Tofaïr le Parasite”, “Les Fils du vent”. Elle tisse de nombreux répertoires au travers de “Bazar de Nuit” ou s’affronte à de grands textes mythiques tel que “La Krishna Lila".

Contes divers : Michel Hindenoch
Né en Forêt Noire de parents alsaciens, il se consacre dès le plus jeune âge aux matières “extra-scolaires” comme le dessin, le chant, la récitation... Après des études artistiques à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Nancy, il quitte la Lorraine pour rejoindre à Paris en 1969, les membres des premiers Folk-Clubs. Il sera l’un des principaux artisans du renouveau français des musiques de tradition orale. Dès 1978, il réserve dans ses veillées, une place pour un bouquet de contes traditionnels (Grimm). De 1982 à 1986, il s’installe à Chartres pour travailler avec Bruno de la Salle. Depuis 1987, il mène une carrière de conteur qui comble bien des publics.

Chants et fables : Jean-Michel Lhubac et Marie-Josée Fages-Lhubac



Les petites formes : Sam Cannarozzi
Sam Cannarozzi fête cette année un quart de siècle dans le conte.
Son approche du conte est bien particulière : il raconte autant avec ses mains qu'avec sa bouche. Il utilise le langage gestuel des Indiens d'Amérique, l'origami, les figures et jeux de ficelles et ponctue souvent ses contes d'objets sonores et de rythme. Sa philosophie veut que la parole ait une forme multiple comme c'est le cas dans maintes cultures extra-européennes et il essaie de partager toutes ces trouvailles avec un public large.
Il n'essaie pas de "rhabiller" ses contes artificiellement d'éléments de modernité mais plutôt cherche l'essentiel de l'histoire et sa pertinence pour notre monde aujourd'hui.

Récits de vie : Magali Mineur

Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
Copyright 2004-2010 CMLO