Euroconte

 
dimanche 28 mai 2017C.M.L.O. ...» Formations ...» Le conteur et l'hypnoseConnexion
 Chercher

.




 Le conteur et l'hypnose

Objectifs
Découvrir les liens étroits qui existent entre l’hypnose et l’art du conte et apprendre à utiliser certains outils propres à la technique hypnotique.
 
Qu’est-ce que l’hypnose ?
L’hypnose n’est pas aisée à définir, car la caractériser dépend de l’angle sous lequel on l’observe.

L‘hypnose est un état de veille intense, à l’instar du sommeil profond à partir duquel nous rêvons. De même que ce sommeil profond conditionne l’éclosion du pouvoir de rêver, de même veille intense nous fait accéder au pouvoir de configurer le monde. L’hypnose devient alors une vigilance accrue qui met à notre disposition les paramètres constitutifs de notre existence. Ouverte aux dimensions de notre monde, elle s’oppose à la veille restreinte que nous connaissons dans notre vie de tous les jours. Loin d’être passive, l‘hypnose nous permet, par l’imagination, d’anticiper et de transformer nos comportements et nos agissements. Elle sollicite notre capacité à décider de notre place en relation avec les autres et notre environnement. En ce sens, elle relève non pas de la psychologie, mais d’une cosmologie.

La pratique de l’hypnose, cette veille plus large et plus fine, peut devenir un art de vivre. Elle suppose un apprentissage qui n’a rien d’ésotérique et qui se contente de prendre appui sur les possibilités présentes en chacun.

François Roustang - 1994.


Etat de fonctionnement psychologique par lequel un sujet, en relation avec un praticien, expérimente un champ de conscience élargi.

Il s’agit ainsi de considérer l’hypnose selon le double aspect suivant :

. Un état modifié de conscience, différent de la veille, du sommeil,…

Cet état recouvre à la fois les champs psychologiques (dissociation psychique) et les aspects neurophysiologiques (activation corticale). Il est caractéristique de l’hypnose mais ne lui est à priori pas spécifique, car il peut se retrouver peu ou prou dans d’autres manifestations comme les situations d’hyper-absorption de l’attention sur une tâche ou encore certaines formes de méditations.

. Une relation singulière au praticien.

Cette relation qui recouvre à la fois des éléments intra-subjectifs et de communication, a notamment été le prototype de ce qui deviendra à partir d’Hyppolite Bernheim, les psychothérapies.

Antoine Bioy, Chantal Wood, Isabelle Célestin-Lhopiteau - 2010.

 
 
Si l’hypnose est principalement utilisée dans un cadre thérapeutique, elle a toujours entretenu des relations étroites avec la création et de nombreux artistes ont puisé à cette technique pour développer des outils originaux.
 
Hypnose / Création
Les neurosciences, en donnant une visualisation du cerveau pensant, sensitif, ému, par les techniques d’imagerie, ont permis de démontrer que l’état hypnotique était un état de conscience particulier, dans lequel certaines zones du cerveau travaillent de manière synchrone offrant la possibilité d’autres connexions, de nouveaux agencements.
L’outil hypnotique permet au créateur d’activer de manière très précise des mécanismes inconscients qui conduisent à la configuration d’hypothèses, au surgissement du nouveau, il apporte un ferment actif à tout processus de création.
Nombre d’artistes ont puisé dans cette technique les sources de pratiques telles que l’écriture automatique, le rêve éveillé, la dérive, l’improvisation… La découverte de l’outil hypnotique apporte un éclairage sur ces usages et ces démarches.
Aujourd’hui, l’hypnose évolue. Elle s’actualise dans de nouvelles problématiques. Pour exemple, sa présentation au Collège de France (2008) dans le cadre du programme de la chaire de physiologie de la perception et de l’action, dirigée par Alain Berthoz, intitulé : Le cerveau, le réel et le virtuel.
A partir de la prise de conscience d’un phénomène naturel que nous expérimentons tous quotidiennement : le processus hypnotique, l’apprentissage de la technique offre à chacun un outil qu’il pourra utiliser à sa convenance.

Quel intérêt ?
Nous sommes tous des Monsieur Jourdain de l’hypnose, particulièrement les créateurs !
En apprenant à connaître et reconnaître ce que nous pratiquons souvent de façon non consciente, découvrons une manière de l’utiliser intentionnellement avec un minimum d’effort pour un effet optimum.
–      L’hypnose offre au conteur un point de vue à partir duquel questionner sa pratique.
–      Le cadre sécurisé construit avec l’hypnose permet de développer la confiance en soi.
–      L’outil hypnotique peut accompagner une création à toutes ses saisons : alors qu’elle est à l’état de germe, au moment de sa formulation en tant que projet, de son développement, de sa floraison puis dans le moment de transition, de mise en repos où se préparent les nouvelles graines.
–      Il offre un moyen pour se mettre en condition pour le travail et pour la rencontre avec le public (de nombreux sportifs de haut niveau l’utilisent également pour leur préparation et la compétition).
–      De tous les outils pour l’improvisation que j’ai pu expérimenter (dans le processus d’écriture aussi bien que comme forme performative), c’est celui qui m’a éclairée sur les mécanismes à l’oeuvre, m’offrant la possibilité d’aller plus loin dans l’exploration de cette pratique.
–      Chacun acquière la capacité de l’adapter à ses besoins et de le faire évoluer à l’appui de ses expériences.
–      Dans les situations de transmission et d’enseignement, les connaissances issues de l’hypnose favorisent l’apprentissage par un travail spécifique du corps, du langage et de la parole.
–      Pour les conteurs qui interviennent dans des contextes de soin la technique hypnotique peut ouvrir de nouvelles pistes à explorer (importance de l’usage des métaphores hypnotiques et des contes métaphoriques dans la technique hypnotique).
 …
 
Itinéraire
–      Présenter l’hypnose, la transe hypnotique, le processus hypnotique et l’outil hypnotique.
–      Mettre en évidence les liens étroits entre processus hypnotique et processus de création, la qualité singulière de la relation et la spécificité de l’usage du corps, de la parole et du récit (manières d’être présent, de se relier, de dire, de proposer des scénarios, des images, des métaphores, des récits, des fables, des mythes…).
–      Donner quelques repères sur la spécificité de l’utilisation de l’imaginaire, de la métaphore, du récit et du conte dans la technique hypnotique.
–      Mettre l’outil hypnotique à la disposition des conteurs en les rendant autonomes par l’apprentissage de l’auto-hypnose.
 
Méthodologie/Contenu
Dans le même esprit que celui de l’Association Française d’Hypnose où je me suis formée, l’apprentissage se fait à partir d’exercices aux durées variées, par deux, en grand groupe et par petits groupes. L’expérimentation prime sur la théorie. La théorie vient se greffer sur cette structure créée et ressentie. La pratique du Qi Gong* facilite cet apprentissage et renforce l’approche énergétique de la technique, basée sur une mise en mouvement qui prend appui dans l’imaginaire.
    

 La formatrice

Catherine CONTOUR – Artiste/Exploratrice
À partir d’une double formation en arts visuels (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs/Paris-Scénographie) et en danse contemporaine, ma démarche artistique explore depuis une trentaine d’années le mouvement et la représentation. Les formes que je propose se caractérisent par leur variété de mise en oeuvre, d’espace, de temps, de support, de format…
Animée par une curiosité sans cesse renouvelée, je prends appui sur ce que j’intègre au fil des projets pour m’engager dans de nouvelles explorations. Mon cheminement, nourri d’expériences et de rencontres précieuses m’a dotée d’une large variété d’outils aptes à développer une conscience du corps et de l’espace et à créer des dispositifs de recherche et de représentation.
En 2000, je découvre la richesse de l’outil hypnotique. Depuis ma formation en hypnose je développe une recherche sur les relations entre processus de création et processus hypnotique, en lien avec le docteur Jean Becchio et différents chercheurs dans les domaines de l’hypnose, de la physiologie de la perception, de la création artistique et de la pédagogie.

Transmission
Je m’intéresse à la pédagogie en art, tout particulièrement à travers la question des dispositifs et des outils, bénéficie de plusieurs bourses de recherche et interviens dans des contextes de transmission variés.
Depuis quelques années, je rencontre beaucoup de curiosité et d’intérêt lorsque je propose des exercices issus de la technique hypnotique dans différents contextes de formation artistique. Cet intérêt m’a encouragée à concevoir différents modes de transmission de l’outil hypnotique dont une formation adaptée aux lieux d’enseignement supérieur en art (les écoles d'arts de Grenoble et d’Aix-en-Provence depuis 2009, Transforme à la Fondation Royaumont en 2010 et 2012, le CNDC d'Angers en 2012) et des stages-séminaires ouverts à tous : Cultiver l’art du repos.

Rencontre avec l’hypnose ericksonienne - Récit
Soucieuse de faire évoluer mes outils, je me forme à différentes techniques énergétiques dont le Zhi Neng Qi Gong. C’est ainsi qu’en 1997, dans les Pyrénées, où je participe à un stage avec Zhou Jin Hong, j’assiste, dans la salle des fêtes du village de Siguer, à une conférence du docteur Jean Becchio sur l’histoire de la transe hypnotique et découvre l’hypnose ericksonienne -du nom de Milton Erickson (1904-1984). Cette date marque le début d’une aventure qui se poursuit depuis.
Cette conférence me passionne et je décide de prolonger ma découverte auprès de Jean Becchio, confiante en son expérience et ses engagements. Je participe à plusieurs stages d’auto-hypnose où je découvre que depuis toujours je pratique l’auto-hypnose sans le savoir; que cet état m’est familier (sur scène, en performance, conférence, situations de transmission…). J’abandonne alors toute quête de sensations fortes et découvre l’importance, dans ce travail, de l’utilisation spécifique du langage verbal et non-verbal.
Je mets aussitôt mes découvertes en application dans différents contextes de création et de formation. Je poursuis mon apprentissage et j’expérimente. Essayer et observer sont mes fils conducteurs pour avancer dans la technique en l’intégrant de plus en plus aux les projets artistiques. Je lis de nombreux ouvrages sur le sujet (Berthoz, Roustang, Chertok, Erickson…) et réalise l’importance de cet outil et la nécessité de pouvoir l’acquérir à son rythme, au bon moment. Quand Jean Becchio me propose de suivre la formation en initiation à l’hypnose psycho-dynamique et à son application en communication, je suis prête. L’année suivante je suis le cursus de perfectionnement à l’hypnose clinique. Convaincue de la valeur de cette technique, je poursuis mon apprentissage en me gardant de toute certitude ou dogmatisme : je pratique et j’observe, j’échange avec d’autres chercheurs. Je souhaite proposer cet outil dans le milieu qui est le mien depuis des années : celui de la création artistique.
    

  

L'équipe du Cmlo
CMLO 15 Quai Boissier de Sauvages 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    

Catalogue doc du cmlo
faites votre propre recherche !
buy movies
 Dates

7 au 9 juillet
    

 Quel public ?

Conteurs, danseurs, chanteurs
    

 Tarifs / Arrhes / Horaires

Tarif
Tarif individuel : 315€
Prise en charge / OPCA : 574€

Adhésion au CMLO : 30€


Arrhes
Versement d’arrhes : 105 €, pour pré-inscription (chèque à l’ordre du CMLO)
Les arrhes restent acquises en cas de désistement de votre part moins de 15 jours francs avant le début du stage.

Horaires : 9h30-12h30 / 14h-18h (vend-sam) - 9h30-12h30 / 13h30-17h30 (dim)

Min : 8 stagiaires – Max : 10

Le coût de la formation concerne uniquement les frais pédagogiques. Nous contacter pour toutes demandes de renseignements sur les dossiers de financement (intermittents du spectacle, salariés, demandeurs d'emploi…)
    

Formations externes  |  Conter en secteur protégé®  |  Contes et trames  |  Approche Anthropologique du conte merveilleux  |  Conter le Merveilleux par Pascal Quéré / Juillet  |  Formation de Formateur  |  Le conteur et l'hypnose  |  Formation de base  |  Initiations  |  Randonnée contée  |  Collecte des mémoires orales  |  Littérature orale et lutte contre l'illettrisme  |  Atelier de composition orale  |  Contes de femmes et femmes de contes  |  Conter aux très jeunes enfants  |  La voix du conteur
Copyright 2004-2010 CMLO