Euroconte

 
jeudi 3 décembre 2020C.M.L.O. ...» Programmation ...» Les Rendez-vous du CMLOConnexion
 Chercher

.
A
A
A
A
A
A
A

Chaque mois,

le Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO)

vous propose de nombreuses activités.



Vous pouvez adhérer à cette structure pour participer aux travaux de recherches mais aussi venir en spectateur participer aux Rencontres, aux spectacles, aux conférences...
Vous trouverez ci-dessous les activités proposées pour les deux prochains mois.

Le CMLO est aussi un Centre de ressources qui dispose d'un centre de documentation ouvert tous les jours de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.






Septembre 2020




Du merveilleux à la collecte des mémoires,

la place du récit oral dans le maintien du lien social (voir programmation onglet Rencontres de septembre)



LE MOIS PROCHAIN A FLORAC

Pourquoi des rencontres nomades ?

Il s’agit d’étendre l’expérience des Rencontres de septembre du CMLO à d’autres partenaires régionaux, en réalisant avec les acteurs locaux des journées de réflexion, formation, programmation culturelle dans un souhait d’itinérance des savoirs du CMLO sur tous les départements d’Occitanie.

 

Programme

Quand la littérature orale nous sensibilise à l’environnement

 

Des journées de formations, réflexions et d’analyses théoriques alimentées par des moments de pratique artistique et/ou professionnelle ainsi que des échanges avec les acteurs de terrain.

             

            La littérature orale est un ensemble de récits composés, depuis l’antiquité la plus ancienne, et, s’en cesse transmise jusqu’à nous, Homme du 21ème siècle.

Ce sont des mots, des histoires qui tentent, dans des formes symboliques, de nous raconter notre adaptation à l’environnement et au groupe social.

 

Au-delà des dates, des évènements que l’Histoire prend en charge, ce sont des émotions et des expériences singulières répétées à l’infini que ce répertoire nous propose.

Les différentes révolutions vécues par nos populations depuis l’homme préhistorique n’ont que peu changer le contenu et le sens de ces récits. Ces narrations ne font que s’adapter aux nouvelles conditions de perception de l’auditoire. Ce qui semble leur importer c’est de dire la permanence émotionnelle et de témoigner les expériences répétées. Mais elles prennent en charge les légères fluctuations d’une génération à l’autre. Ceci étant, ils restent pour ceux qui prennent le temps de pénétrer leurs spécificités, de magnifiques témoins de nos constances.

 

C’est au regard de ces observations que nous vous proposons d’observer ce répertoire. De le voir en relation avec un problème majeur du 21ème siècle : la relation que l’homme entretient avec la nature. Car en fait, la vraie révolution du 21ème siècle est que,  les projets techniques générés par l’homme semblent mettre en danger la nature de l’homme lui-même.

 

Dans le cadre de ces rencontres nomades certaines questions resteront au cœur de nos réflexions :

 

Comment la relecture des récits de littérature orale nous permet de voir autrement ce danger ?

 

Quels sont les chercheurs, les artistes, les sages qui ont colporté jusqu'à nous ces récits de littérature orale pour nous mettre en garde contre ce danger ? Savons-nous lire ces récits ?

 

Ces récits peuvent-ils nous offrir  des moyens  pour une pédagogie efficace de l’écologie ?

 

Ces récits peuvent-ils être porteurs d’une autre façon d’enseigner la nature, de façon plus sensible, plus analogique et moins dans la volonté de nous faire penser que l’homme peut tout maîtriser de la nature ?

 

Que nous disent ces narrations du vivre avec et non contre la nature ? et comment les récits de littérature orale peuvent nous permettre de trouver le bon équilibre dans ces relations ?

 

Quelles adaptations les récits de littérature orale doivent-elles subir pour être efficient au 21ème siècle ?

 

Quelles nouvelles représentations doivent s’insérer dans les récits anciens ?

 

Comment la littérature orale peut-elle être complémentaire des savoirs scientifiques ?

 

Quelles sont les expériences pédagogiques dans ce sens déjà réalisées ?

 

Et bien d’autres questions encore que les nombreux invités et participants de ce moment d’échange apporteront avec eux !

 

 

Mercredi 7 octobre 2020

 

9h30-12h30             Conférence pédagogique « Conte et éducation à l'environnement, une découverte du légendaire végétal et exploitation pédagogique »

 

 


Marc Aubaret, ethnologue, spécialiste de Littérature orale et fondateur du CMLO

 

Au cours de cette conférence pédagogique, Marc Aubaret vous propose de vous faire découvrir les sources de littérature orale concernant le légendaire végétal, mais surtout de transmettre et de partager avec vous les expériences concrètes accompagnées et  réalisées entre 1994 et 2017.

 

Quelques questions abordées :

 

Comment aborder le répertoire spécifique du « légendaire végétal » ? Comment passer d’un répertoire livresque à des activités de terrain ?

De la nécessaire préparation des récits pour leur transmission en relation avec l’âge des élèves…

 

Tout public

 

Participants limités à 30 personnes.

 

Tarif : 20 €

 

Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec le CMLO.

Au CMLO, Espace André Chamson, 2blv Louis Blanc, 30100 Alès

 

Jeudi 8 octobre 2020

 

9h30-17h                    Journée de formation « Découvrir la richesse et la diversité de la littérature orale »

 

 


Marc Aubaret, ethnologue, spécialiste de Littérature orale et fondateur du CMLO

 

Objectifs :

          . Définir les différents genres (contes, mythes, légendes, épopées…)

          . Comprendre la fonction de ces récits et leur réalité contemporaine

 

Cette formation se propose de rendre lisibles les grands fondements de la littérature orale, d’éclairer la place de cette matière dans la société contemporaine. Il s’agit d’une base pour tous ceux qui se destinent à pratiquer l’art du conte, souhaitent étudier cette matière dans des objectifs scientifiques, pédagogiques, thérapeutiques…

 

Public : tout public qui se destine à pratiquer l'art du conte ou qui intéressé par cette matière ancestrale.

 

En raison de la crise sanitaire que nous traversons le nombre de participants est limité à 20 personnes / Réservation obligatoire

 

Participants limités à 30 personnes.

 

Tarif : 50 €

 

Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec le CMLO.

Au CMLO, Espace André Chamson, 2blv Louis Blanc, 30100 Alès

 

 

Vendredi 9 octobre 2020

 

 

10h00                Mot du Président du CMLO

 

 

 


10h15                Conférence : « comment, où, et avec qui trouver une approche écologique dans le répertoire de la littérature orale ?   »

 

 


Marc Aubaret, ethnologue, spécialiste de Littérature orale et fondateur du CMLO

 

La littérature orale est riche d’un répertoire à la fois universel et hyper localisé. Ce  répertoire de façon implicite nous engage dans une communication profonde avec notre environnement. Quel type d’intelligence environnementale met-il en place ? Comment agit-il ? Comment faut-il le transmettre pour qu’il soit efficace ? Quels sont les récits les plus efficaces ? Où les trouver ? Comment les travailler ?

 

 

11h00                Table ronde : « Littérature orale et environnement, ou comment l’environnement est porté par les conteurs »

 

 


En partant des expériences professionnelles de ces 4 praticiens du conte et/ou conteurs nous réfléchirons avec ceux qui se servent de la littérature orale dans pour éduquer à l’environnement.

 

Deux professionnelles du Merlet, (Association à la croisée de l'éducation populaire, de l'éducation à l'environnement et des activités de pleine nature), Fabienne Sebron, formatrice et animatrice et Céline Beaudet, animatrice de séjours, de classes et de pleine nature.

 

Voilà plus d'une trentaine d'années que l'association le Merlet, au sein de laquelle nous intervenons, propose des activités de pleine nature, en séjours de vacances, en formations, en animations plus ponctuelles, où la nature, l'environnement sont pensés autrement qu'un simple décor ou support à l'activité humaine. L'immersion au milieu de la faune, de la flore, des reliefs - avec une part donnée aux histoires - ouvre d'autres possibles pour chacun-e, pour le groupe, pour nos relations aux autres et au vivant. Cette intervention sera l'occasion de revenir sur les contes que nous racontons, où, comment, pourquoi, dans ce contexte. Avec la conviction que conter partout, au milieu des bois, au bord de l'eau, sur un causse, c'est étendre la curiosité attentionnée que nous voulons porter au vivant. A contre-courant souvent, d'une vision d'une nature extérieure à nous, matière à exploiter et à ressourcer.

 

Clélia Tavoillot, conteuse, sa démarche s’affirme entre musicalité de la parole, jeu et mouvement. Clélia Tavoillot s’approprie un répertoire de contes et mythes de la Méditerranée et d’ailleurs. De nombreuses personnes l'ont aidée dans son parcours, et notamment Marc Aubaret, Pascal Quéré, Bruno et Aimée de la Salle et Gille Crépin. La nature est sa source d’inspiration première et son lieu d’expression favori tout comme les lieux d’Art et d’Histoire.

 

En s'appuyant sur son spectacle « Dans le jardin des dieux » où Clélia Tavoillot raconte des légendes végétales de la Méditerranée, elle témoignera de sa pratique ou comment le conte par sa charge poétique et émotive se fait médiateur au service de l'éducation à l'environnement.

 

Patric Rochedy, né « à la campagne » sa parole est ancrée dans les terres. Quand il parle de plantes, de bergères, de loups il sait de quoi sont fait ces mondes-là. Berger il l'a été, de sa famille il a hérité ce savoir, les plantes il les a récoltées pour nourrir les lapins ou soigner les bronchites dès l'enfance au village, quant aux loups c'est aussi une histoire de transmission ancestrale. Mais aussi une observation, des amis bergers, un fils ''référent loup'' dans les Alpes du sud.
Quand il raconte c'est en terrien et voyageur infatigable qu'il transmet. Ces savoirs anciens.

 

    Dans la société actuelle les conteurs n'échappent pas à l'ambiance générale. La préoccupation environnementale reste minoritaire dans les pratiques quotidiennes. Cela se traduit dans le conte. Les regards portés sur l'environnement restent très souvent vides de sens.  Le monde qui nous entoure est une image non vécue, souvent utilisée sans être comprise. Cela pose question. Quelles sont les pistes pratiques qui permettraient de relier le conte et le sensible ? Comment les conteuses et conteurs peuvent-ils s'emparer de cette problématique ?



 

 

14h30                 Balade contée « D’herbes en arbres »

 

 


Hélène Bardot, naturaliste (formation universitaire), en quête « des mille et une » façons de partager l’éblouissante diversité du monde vivant, se met à conter sur les chemins en 1987. Pourquoi le conte ? Parce qu’il invite à sympathiser avec « l’Autre », frère humain, bête à plumes, à poils, à carapaces, écorché vif… Parce qu’il nous rappelle que la diversité, garantie de nos libertés, est la fille métissée de l’audace et de la solidarité.

 

Par les chemins, un temps de marche tranquille…

Promenade poétique, l’oreille alerte, l’œil rajeuni, à la rencontre de l’arbre sage, de l’herbe « folle » et, qui sait ?… de la sève…

Chemin faisant, nous parlons :

De l’allure dépenaillée du frêne, des griffes des ronces, des vertus des amandes, du parfum des fleurs de l’azerolier, du toupet du muscari, des trois chênes de garrigue : contes d’origine qui expliquent malicieusement les us et costumes de ces peuples petits et grands…

… et nous livrent quelques recettes de Bonnes-Femmes, témoignant de notre vieille sympathie pour nos voisins végétaux…

 

Spectacle seul/réservation obligatoire : CMLO : 04 66 56 67 69

A partir de 11 ans

Tarif : 9 €/tarif réduit : 2 € : demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, adhérents CMLO

Gratuit pour les moins de 16 ans

 

 

16h00                Conférence : « La distanciation poétique pour mieux appréhender nos ambivalences face à l’environnement, Il y a tant de façons de dire le monde… ce qui n’est pas sans conséquence sur la façon d’être au monde  »

 


Hélène Bardot, écologue et conteuse

 

La description que nous faisons du monde, les noms que nous donnons « aux présents » déterminent en grande partie « les valeurs » que nous leur accordons et la qualité de relation que nous entretenons avec. La langue/le langage héritage culturel, nous permet d’exprimer le monde mais fixe aussi les limites de nos impressions. Force est de constater que « la langue dominante » a induit la « chosification » « des présents », des vivants… Chosification qui tend désormais vers la vitrification grâce aux écrans… Il y a urgence, urgence poétique à re-visiter, la langue dominante, pour ré-insuffler de la sève dans le savoir qu’elle détient et réveiller en chacun de nous l’inspiration, l’intuition, l’imagination… Le philosophe M. Dufrenne disait de l’imagination qu’elle était ce qu’il y avait de moins humain chez l’homme : « elle l’arrache à lui même et le plonge dans l’extase ; elle le met en communication secrète avec les puissances de la nature » et Jean Giono écrivait : « Quand le savoir est bon, meilleure est la sève ».

« Distanciation poétique » mais pour renouer des liens étroit avec le vivant : « La vie végétale attend de nous juste une émotion émue », Pierre Lieutaghi.

 

17h00                                  Petit diaporama commenté d’une collecte des mémoires cévenoles

 

 


Alain Renaux, Ethnobotaniste, travaillant au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive du CNRS de Montpellier (Hérault).

 

« C'était en voulant comprendre les paysages d'autrefois que je suis allé interroger les anciens, entre Garrigues, Cévennes et mont Lozère. Mais finalement, en décrivant ces paysages, ces personnes âgées parlaient aussi de leur enfance ! Et quelle enfance ! Une part de jeux réduite car il fallait aider pour l'eau, le bois, les salades de campagne, les plantes médicinales... Peu de jouets achetés car le Père Noël était aussi pauvre que les parents... Mais la nature était là pour y remédier, avec les sifflets d'herbe et d'écorce, les moulins, les sculptures, les parures... Toute une connaissance et une créativité qui ont failli disparaître et dont on pourrait avoir besoin un jour. Au crépuscule de leur vie, ces personnes souhaitaient transmettre un dernier message… ». 

Ce savoir appartient à l’humanité… Il appartient à chacun de le recueillir et de le diffuser afin de sensibiliser les générations actuelles et à venir à notre environnement !

 

Samedi 10 octobre 2020

 

9h30                           Conférence : « L'agropastoralisme, le loup et la protection du patrimoine naturel dans le Parc national des Cévennes »

 


Animateur Parc National des Cévennes

 

10h15                         Conférence : « Le loup , un retour controversé »

 


Accompagnateur en moyenne montagne

 

Discussion autour d’un grand prédateur : légendaire et cohabitation complexe en milieu pastoral.

 

 

11h15                                              Conférence : « La fausse peur du loup et pourquoi le mythe de la peur du loup s'est installé »

 


Patric Rochedy, conteur paysan et écrivain voyageur

 

Au travers de la littérature orale, les relations humaines avec les loups sont très nombreuses et variées.  Mis à part les récits plus ou moins historiques d'attaques de loups sur les humains, souvent les relations entre cet animal et nous sont empreints de moquerie, voire de rires plutôt que de peurs pharamineuses. Des enquêtes auprès de vieux bergers ont amené Patric Rochedy à penser que le rapport au loup est un rapport équilibré entre deux prédateurs…

 

 

14h30                         Conclusion des rencontres et échanges entre les participants

 

 


 


15h30                                 Spectacle : « Le Bal des Loups »

 

 


Parler du loup ? Avec le ravissement de le découvrir au travers du conte!

Pas de ces histoires trop connues telles les mauvaises versions du Chaperon Rouge, non. Découvrir comment nous, les humains, avons toujours été en relation avec lui comme d'ailleurs avec le reste du monde animal...

Le conte traditionnel dit, écoutez le !




  

L'équipe du Cmlo
CMLO Espace André Chamson 2 Bd Louis Blanc 30100 Alès -Tél 04 66 56 67 69
    



A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
Les Rendez-vous du CMLO  |  La saison des Mots Dits 2014-2015  |  La saison des Mots Dits 2013-2014  |  La Saison des Mots Dits 2011-2012  |  La saison des mots dits 2009-2010  |  La Saison des Mots Dits 2008-2009  |  Conférences du CMLO  |  Les rencontres du CMLO  |  Conférences 2009-2010  |  Les conférences à la carte  |  Rencontres de septembre 2018
Copyright 2004-2019 CMLO